Coronavirus : le nombre de téléconsultation explose en France

C’est un fait que l’on relate bien souvent ces derniers temps : plusieurs secteurs connaissent des pertes colossales depuis le début de la propagation du COVID-19. D’un autre côté, nous retrouverons, également, d’autres entreprises et secteurs qui ont su en tirer parti. C’est le cas des médecins qui pratiquent la téléconsultation. Et pour cause, les chiffres sont témoins d’un boom spectaculaire et historique dans le nombre de téléconsultation en France. 

Les chiffres explosent ! 

Le nombre de téléconsultations connait un boom spectaculaire en cette période de pandémie. En moins d’une semaine, ou plus précisément entre le 23 et le 29 mars, l’Assurance Maladie a facturé près de 486 369 téléconsultations. Et pourtant, avant début mars, l’Assurance ne comptait que dans les 10 000 téléconsultations par semaine, et même moins. L’on peut alors dire que le recours à la télémédecine a pris un tout autre niveau.

Il faut dire que la téléconsultation est particulièrement bénéfique car elle ne requiert pas un déplacement, contrairement à la consultation classique. Cette pratique autorisée depuis 2018 a connu ses jours de gloire depuis le début de l’épidémie et plus précisément après que la France toute entière a dû respecter des mesures de confinement précis.

Téléconsultation

La prise en charge de la téléconsultation 

Selon l’Assurance Maladie : « le développement de la téléconsultation se traduit par une augmentation très forte du nombre de médecins qui la pratiquent ». En effet, si auparavant, cette pratique était crainte par plusieurs médecins, aujourd’hui, ce sont nombreux corps médicaux qui rejoignent les rangs. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 

  • 29 000 médecins libéraux ont facturé au moins une téléconsultation 
  • 1 médecin sur trois a donc facturé une téléconsultation 
  • Pourtant, entre le 16 au 22 mars, c’est moins d’1 sur 10 médecin en a facturé une 

L’on ne peut donc pas nier l’essor de cette méthode. D’un autre côté, le succès de la téléconsultation s’explique, également, par l’incitation du gouvernement à recourir à ce type de consultation, plutôt que de se déplacer. Face à cette situation, l’Assurance maladie a annoncé que depuis le 18 mars, la téléconsultation est prise en charge à 100 % et ce, jusqu’au 30 avril 2020. Une décision qui facilite encore plus le déploiement de cette pratique. 

Consultation à distance

Qui peut faire la téléconsultation ? 

En vérité, tout le monde peut passer par une téléconsultation. Si vous suspecté les symptômes du Coronavirus ou si vous en êtes certain, il vous suffira de prendre rendez-vous. Mais la téléconsultation peut, également concerner d’autres maladies, comme les problèmes d’incontinence par exemple ou plus simplement, la grippe. La téléconsultation peut être réalisée par votre médecin traitant (s’il en pratique) ou par un autre praticien. Les sages-femmes peuvent également passer par une téléconsultation pour suivre de près les femmes enceintes pour les éviter de se déplacer.

À titre d’information, 81 % des téléconsultations ont été réalisées par les soignants qui sont, également, les médecins traitants du patient. En une seule journée les grandes plateformes téléconsultations recensent plus de 1 000 consultations. Afin de déployer encore plus la solution, certaines plateformes de e-santé viennent en aide aux médecins pour leur fournir une solution de téléconsultation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.