Pourquoi assiste-t-on à l’augmentation des mutuelles de santé ?

Difficile de ne pas constater que la hausse des prix touche tous les secteurs de la société. Que ce soit les domaines de l’énergie en général, des produits courants, des produits bancaires (expliquant d’ailleurs le succès de la banque en ligne), les mutuelles santés ne sont évidemment pas exempt de cette tendance générale. Avez-vous remarqué que chaque année une hausse du prix de votre complémentaire santé ? Avant tout, la hausse dépend de votre statut, car elle diffère selon que vous soyez salarié dans le privé, travailleur indépendant, chefs d’entreprises ou encore non-salariés agricoles ou étudiants. Nous allons faire un tour d’horizon des différentes complémentaires santés en France et comprendre pourquoi vous pouvez remarquer une augmentation significative de son coût chaque année.

Complémentaires santé et assurance maladie

En France, il existe plusieurs types d’assurance maladie et de complémentaires santé selon le statut de chacun. Les personnes salariées dans le privé bénéficient de l’Assurance maladie (l’une des branches de la Sécurité Sociale) ensuite vient la Mutualité Sociale Agricole pour :

  • les salariés agricoles (ceux travaillant dans l’industrie agroalimentaire, les travailleurs venus en renfort durant certaines saisons ou les salariés d’exploitations)
  • les non-salariés agricoles (gérant d’exploitation, aidant pour certaines familles…)

Les indépendants sont couverts par la Sécurité sociale des indépendants qui était auparavant le Régime social indépendant. Elle permet d’offrir une assurance maladie aux auto-entrepreneurs, aux personnes ayant un commerce, aux chefs d’entreprises, mais également aux médecins, notaires ou encore avocats. D’autres statuts particuliers liés à l’assurance maladie sont à noter comme les étudiants, les habitants d’Alsace ou de la Moselle, les agents publics, les travailleurs de la SNCF ou encore les marins. Néanmoins ces assurances maladie ne couvrent pas tous les frais liés à la santé, le reste est à la charge du patient que ce soit pour des médicaments sur ordonnance, une visite chez le médecin, un passage à l’hôpital ou un acte médical comme une radiographie, une échographie ou un scanner. Afin de pouvoir être pris en charge à 100%, chaque français peut souscrire à un complémentaire santé. Actuellement, une grosse majorité des Français (96% selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) possède un complémentaire santé.

remplir les documents pour sa mutuelle

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé ?

Comme nous l’avons vu, un Français doit souscrire à une mutuelle santé pour être totalement pris en charge, car les frais liés à la santé sont partiellement remboursés par un régime de base comme l’Assurance Maladie pour les salariés du privé. Ces mutuelles santé dépendent du code de la mutualité. Généralement, le but de ces mutuelles n’est pas de faire du profit, car elles appartiennent à ses affiliés. Bien que dans le langage courant une mutuelle santé est le synonyme d’un complémentaire santé, ce n’est pas toujours le cas, car elles bénéficient d’un statut particulier par rapport aux autres complémentaires santé. Parmi les mutuelles santé en France, on retrouve :

  • la Mutuelle Bleue
  • la Mutuelle Générale
  • la MGEN

Qu’est-ce qu’un institut de prévoyance ?

L’autre type de complémentaire santé que l’on peut retrouver est l’institut de prévoyance qui dépend du code la Sécurité Sociale. Généralement ce type de complémentaire santé est proposé à des salariés d’une entreprise, car sa gestion est confiée à des représentants des principaux syndicats et du patronat. Aujourd’hui elles représentent environ 18% des complémentaires santé. Parmi ces instituts on retrouve :

  • Humanis
  • Malakoff Médéric
  • Agrica
  • Pro BTP

Les assurances comme complémentaire santé

Les assurances santé dépendent du code des assurances et peuvent appartenir à des compagnies d’assurance ou faire partie d’une banque (société anonyme). Parmi ce type d’assurance, on retrouve Axa, Allianz, Aviva ou encore Crédit Agricole Assurance, BNP Paribas Cardiff et Sogépap. L’autre type d’assurance santé est la mutuelle Assurance que sont la Maaf, la Maif ou encore la Matmut.

Quels sont les contrats proposés par les complémentaires santé ?

Pour mieux comprendre l’augmentation du prix des complémentaires santé, il faut mieux saisir les types de contrats proposés par ceux-ci. Avant tout, il faut faire la différence entre les contrats individuels qui concernent les particuliers et les contrats collectifs qui sont signés dans le cadre d’une entreprise. Actuellement, les entreprises privées sont obligées de proposer à leurs salariés une mutuelle santé, car ils prennent en charge la moitié de son prix chaque année. Du côté des salariés, ils peuvent ne pas accepter cette mutuelle dans le cas où ils ont déjà adhéré à celle de leur compagnon ou s’ils ont signé un contrat à durée déterminée de moins de trois mois. Les enfants du salarié peuvent bénéficier de la mutuelle proposée par l’entreprise. Les contrats collectifs représentent 46% des contrats signés en France.

Comprendre l’augmentation du prix des mutuelles santé

Depuis plusieurs années, les prix des mutuelles santé s’envolent. Plusieurs facteurs rentrent en compte pour comprendre cette hausse des coûts chaque année. Tout d’abord, chaque année les complémentaires santé haussent leur prix en suivant l’augmentation des prix liés à la consommation. Par exemple, la Banque de France a analysé une inflation de 1,7% pour l’année 2019 donc les complémentaires santé s’alignent sur ce taux. L’autre raison est liée à l’évolution des coûts des médicaments gérée par la Comité économique des produits de santé. On retrouve ces mêmes augmentations du côté des consultations médicales ou des forfaits jour dans les hôpitaux. Pour pallier ces différentes hausses, les mutuelles santé élèvent le coût de leur prime. D’autres hausses des prix concernent les contrats particuliers, par exemple plus vous vieillissez plus la prime de votre assurance santé va augmenter. En effet, certaines mutuelles santé ajoutent dans leur contrat une clause autorisant l’augmentation de leur prime tous les cinq ans. Si vous déménagez dans une zone où les dépenses liées à la santé sont plus élevées alors votre prime peut elle aussi augmenter. L’autre facteur est si vos dépenses santé augmentent d’une année sur l’autre alors votre mutuelle santé peut décider d’élever son prix.

souscrire à une mutuelle santé

Que va changer la loi « 100% santé » ?

La réforme « 100% santé » promise par Emmanuel Macron va être appliquée à partir de 2021 pour permettre aux Français de ne pas avoir un reste à payer après les remboursements effectués par l’assurance maladie et le complémentaire santé sur des actes médicaux précis comme :

  • les lunettes et les lentilles
  • les prothèses dentaires
  • les amplificateurs de son

En effet, ces dépenses de santé sont à la fois très onéreuses et assez mal remboursées que ce soit par les complémentaires santé que l’assurance maladie et son régime de base. Mais la disparition de ce reste à payer va représenter une augmentation significative des coûts pour les complémentaires santé. Par exemple, pour les aides auditives cela représenterait un coût de 647 millions d’euros. Ceci entrainera alors une augmentation du prix des mutuelles santé pour les adhérents. Suite au mouvement des gilets jaunes, le Président de la République Emmanuel Macron a souhaité recevoir les représentants des complémentaires santé pour leur demander de ne pas appliquer d’augmentation pour cette année. Autre raison de la hausse des prix à l’année prochaine.

Puis-je résilier mon contrat en cas de hausse des prix ?

Si vous remarquez une augmentation de votre prime de complémentaire santé que vous estimez non fondée, vous pouvez résilier votre contrat. Pour cela, rien de plus simple :

  1. Préparer un courrier de résiliation dans les deux semaines suivant l’augmentation
  2. Envoyer cette lettre avec accusation de réception

Néanmoins, vous ne pouvez pas résilier votre contrat pour cette raison si vous êtes un adhérent d’une mutuelle santé, car elle appartient à ses affiliés. Si la hausse du coût de votre complémentaire santé dépend de l’évolution du prix de la consommation, vous ne pouvez pas résilier si votre contrat est en cours, mais vous pouvez changer de complémentaire santé en le notifiant deux mois avant la date de signature du contrat (vous pouvez le faire au bout d’un an). Si vous ne notifiez pas votre assureur alors votre contrat est automatiquement reconduit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.