Verrues

Une verrue est une maladie contagieuse de la peau qui se traduit par une petite lésion (due à un microtraumatisme) ou par une disgracieuse excroissance provoquée par un papillomavirus humain. Les verrues peuvent apparaître n’importe où sur le corps. Par exemple, les verrues vulgaires se développent le plus souvent sur les mains, les coudes et les genoux. Les verrues plantaires poussent sur la plante des pieds. La plupart des verrues disparaissent d’elles-mêmes en quelques mois ou après quelques années.

Causes

Autres verruesLes agents pathogènes mis en cause sont les papillomavirus humains (PVH). Les scientifiques en ont dénombré plus d’une centaine de types différents les uns des autres. Selon Conway Huang, dermatologue et professeur de chirurgie laser et de chirurgie dermatologique à l’Université d’Alabama, les PVH sont omniprésents dans la vie des hommes. Les humains sont quotidiennement en contact avec eux, par exemple, en tapant les claviers, en tournant les poignées de portes ou en se serrant les mains.

Ces virus entrent habituellement dans le corps par une cellule endommagée, une égratignure, une coupure et infecte la couche supérieure de la peau, Ils provoquent alors une excroissance rapide, formant ainsi une verrue. Les spécialistes ont réussi à identifier plus d’une centaine de PVH. Certaines formes du virus sont plus susceptibles de provoquer des verrues vulgaires, d’autres sont plus enclines à causer des verrues génitales, mais il y a des souches du virus qui provoquent plusieurs types de verrues.

Les PVH 1 et 2 sont les principaux pathogènes des verrues plantaires tandis que les verrues planes sont principalement dues aux PVH 28, 10 et 3. Le PVH 2 est, avec le PVH 4, impliqué dans la survenue des verrues vulgaires, alors que les papillomes kystiques ou kystes épidermoïdes à inclusions sont uniquement le fait du PVH 60.

Transmission et propagation

Les verrues sont contagieuses ; elles se transmettent d’une personne atteinte à une autre, bien portante. Les verrues ne sont pas des zoonoses : elles ne sont pas transmises à l’homme par des animaux. On ne les contracte pas non plus au contact des plantes. La voie de transmission la plus courante s’avère le contact direct peau à peau, lorsqu’on serre la main de quelqu’un qui a des verrues sur la main. On peut également entrer en contact avec le virus à partir d’objets inanimés, comme les serviettes et les draps utilisés par une personne ayant une ou des verrues.
Le mode de propagation par excellence des verrues s’avèrent le contact direct avec un virus du papillome humain. Une personne déjà atteinte peut s’infecter à nouveau en touchant la verrue, puis en touchant une autre partie de son corps. Il peut infecter une autre personne en partageant des rasoirs ou d’autres objets personnels.

Symptômes

PiedsLes verrues peuvent prendre des formes et des tailles variées. Une verrue peut être une bosse avec une surface rugueuse ; elle peut être plate et lisse. Les petits vaisseaux sanguins se développent au sein de la verrue pour lui fournir du sang. Dans les verrues communes et plantaires, ces vaisseaux sanguins peuvent ressembler à des points noirs dans le centre de la verrue.
Les verrues sont généralement indolores. Mais une verrue qui se développe dans un endroit qui subit régulièrement une pression, comme le coude, un doigt ou la plante du pied, peut être douloureuse.
Un médecin peut généralement dire si une excroissance de la peau est une verrue juste en la regardant. Toutefois, ce spécialiste peut prendre un échantillon de verrue et le regarder sous un microscope ; on parle de biopsie de peau. Cela se fait lorsqu’il y a un doute sur la nature de l’excroissance.

Traitements

Traitements préventifs

Une personne qui a souvent des verrues communes ou vulgaires, devrait se concentrer sur la prévention et traiter rapidement chaque excroissance dès son apparition.

La première façon d’éviter d’avoir une verrue consiste à éviter d’entrer en contact avec le virus pathogène. Pour cela, il convient de se laver régulièrement et correctement les mains. Pour les sportifs, il importe de porter des chaussures appropriées et de nettoyer les équipements avant de s’en servir.
La deuxième façon de prévenir les verrues est de garder sa peau saine et hydratée et d’éviter les coupures et les fissures. Pour se raser, il importe de se servir d’un rasoir pointu qui ne coupe ni ne déchire la peau. Une personne ayant des verrues aux doigts devrait systématiquement arrêter de se ronger les ongles.

Traitements curatifs

VerruesIl est important de se débarrasser des verrues dès leur apparition car elles peuvent vite se propager sur le corps si elles ne sont pas traitées.

  • Procédés et remèdes naturels

Des méthodes douces comme le lait de figue ou le latex de chélidoine ou d’euphorbe appliqué quotidiennement, ou encore la bave d’escargot… permettent de faire disparaître une verrue. Il est aussi possible de recourir à une cure de magnésium sous la forme de chlorure de magnésium diluée, qu’il faut boire, à jeun à raison d’un verre le matin. Ce breuvage est d’autant désagréable qu’efficace, contre les verrues, mais également contre la fatigue et le stress.

  • Remèdes maison

Certains remèdes maison tels le ruban adhésif et le vernis à ongles visent à étouffer le virus. D’autres consistent à brûler systématiquement la verrue mère afin de faire disparaître toutes les autres, qui sont nées à partir d’elle.

  • Traitements chimiques

Pour éliminer la verrue, les spécialistes utilisent généralement des préparations kératolytiques afin de décoller et d’éliminer la couche de kératine de la peau. Des préparations à l’acide lactique et à l’acide salicylique, et incorporées à du collodion, servent à traiter efficacement une verrue peu épaisse. Employée à des concentrations allant de 15% à 50%, la vaseline salicylée s’emploie dans des endroits plus ou moins cornés sur des verrues plus étendues. Pour soigner une verrue dans une zone cornée de la plante des pieds, on a recours au glutaraldéhyde qui agit par dessiccation.

  • Médicaments

Si les verrues persistent malgré tous ces traitements et causent un inconfort physique ou émotionnel, il vaut mieux consulter un dermatologue. Ce professionnel saura les brûler ou les congeler ou bien prescrire des médicaments stimulant le système immunitaire pour venir à bout des formes réfractaires.

Une verrue plane peut être traitée avec la pommade 5-fluorouracile tandis que la verrue génitale disparaît bien sous l’action de la crème d’imiquimod. Bien que douloureuse avec un risque non négligeable de nécrose et d’acrosyndrome, l’injection intralésionnelle de bléomycine a montré son efficace sur les verrues.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.