Quels traitements contre les verrues plantaires ?

Généralement bénigne, une verrue plantaire est une affection cutanée, caractérisée par l’apparition de petites excroissances d’origine virale, principalement localisées au niveau de la plante des pieds. Elles sont provoquées par le virus du papillome humain (VPH). Recouvertes d’une couche cornée qui leur confère une texture rugueuse, ces petites excroissances grisâtres peuvent apparaître de façon isolée ou en mosaïque. Particulièrement disgracieuses et gênantes, elles sont contagieuses par contact direct, indirect ou par auto-contagion. Les verrues plantaires ne constituent pas de graves problèmes de santé et guérissent généralement de façon spontanée dans le temps. Mais compte-tenu de leur caractère contagieux et des sensations douloureuses qui, parfois, peuvent être associées à ces lésions cutanées, un traitement peut être envisagé en vue de les éliminer. Ces traitements sont essentiellement chimiques, physiques, ou à base de remèdes naturels.

Traitements  chimiques

Le traitement chimique consiste à utiliser un composé acide qui permet de décaper la lésion. Les composés acides les plus couramment utilisés sont, l’acide salicylique, l’acide trichloracétique, l’acide formique, la cantharidine et la bléomycine.

  • L’acide salicylique

Pieds nusL’acide salicylique utilisé contre les verrues plantaires est disponible sous forme de pommade, de crème, de solution, de patch ou de gel. Il peut être associé à l’acide lactique pour en accroître l’efficacité. Les préparations à base d’acide salicyliques sont des kératolytiques qui décollent et éliminent la kératine de la peau. Ainsi, elles dissolvent la couche superficielle de la peau. Cette activité kératolytique a une influence sur la couche cornée de l’épiderme, en la ramollissant et en diminuant l’épaisseur de celle-ci en vue de favoriser sa desquamation. En agissant, ainsi, l’acide salicylique assure le décapage des couches superficielles la peau, mais également les verrues. Il permet de dissoudre la couche superficielle de la peau, notamment la couche calleuse de la verrue plantaire.

En effet, les verrues sont circonscrites au niveau de l’épiderme, qui à la surface. L’acide salicylique provoque une irritation qui induit la formation d’une ampoule ou une petite  bulle, avec le derme qui se sépare de l’épiderme, favorisant le détachement de l’excroissance infectée. Ainsi, il constitue un traitement efficace contre les verrues plantaires épaisses marquées par des cornes.

Pour bien utiliser l’acide salicylique disponible sous forme de crème, les verrues plantaires doivent être préalablement débarrassées des peaux mortes par le biais d’une lime à ongles et doivent être trempées dans l’eau tiède afin de les ramollir. Ces procédures préliminaires permettent d’adoucir la peau d’améliorer l’effet de l’application. La crème est appliquée sur lez zones affectées après le dessèchement de la peau. Il est généralement conseiller d’effectuer 1 à 2 applications par jour jusqu’à ce que les excroissances disparaissent, habituellement, après plusieurs semaines, en moyenne entre 6 à 12 semaines. La durée du traitement contre les verrues plantaires, s’avère particulière longue.

L’application de la crème à base d’acide salicylique est déconseillée chez les enfants, les femmes enceintes, les mères qui allaitent et les personnes diabétiques. Les effets secondaires qui surviennent, couramment, au cours du traitement contre les verrues plantaires sont, entre autres, des rougeurs, des picotements, des brûlures.

  • L’acide trichloracétique

Verrues plantaires sur les deux piedsDes produits à base d’acide trichloracétique sont également utilisés contre les verrues plantaires. Généralement disponibles sous forme de gels, ils sont caractérisés par des actions corrosives qui permettent de décaper les tissus extérieurs de la verrue plantaire. Avec cette action chimique, la peau, tout comme la verrue, meurt. Ces produits détruisent non seulement les protéines des cellules infectées par le virus, qui par la suite, meurent, mais également les verrues en les brûlant. Ainsi, ce traitement verrucide à l’acide trichloracétique permet d’éliminer efficacement et rapidement les excroissances cutanées d’origine virale.

L’application de l’acide trichloracétique, provoque des brûlures au niveau de la peau et doit être effectuée avec une grande prudence en évitant le contact avec la peau saine. Ce composé chimique est utilisé contre les verrues plantaires persistantes, à raison de deux applications par jour pendant 4 jours. Il est possible d’observer les résultats dès la première semaine d’application, avec la peau qui se détache. L’application est renouvelée après 4 jours de pause, lorsque les verrues ne disparaissent complètement. Le traitement peut être répété au maximum 4 fois avec un intervalle de 4 jours minimum entre chaque traitement.

L’acide trichloracétique doit être utilisé avec beaucoup de précautions sur les peaux fines et délicates. L’application est déconseillée chez les enfants de moins de 4 ans, les femmes enceintes, allaitantes, les sujets diabétiques ou en présence des verrues irritées, infectées, ouvertes ou saignantes. Les effets secondaires sont marqués par une irritation locale de la peau, des sensations de brûlure.

  • Acide formique

Zoom sur une verrueL’acide formique, commercialisé sous plusieurs noms de marque, constitue également une solution efficace contre les verrues plantaires. C’est une solution verrucide qui agit en profondeur, avec un effet déshydratant sur les excroissances, tout en asséchant la verrue de l’intérieur. En pénétrant directement et en profondeur dans la verrue, il la dessèche jusqu’à la racine, permettant à l’organisme de la rejeter ou de l’éliminer peu à peu et en douceur. Grâce à ses effets verrucides et dessicants, il rejette les verrues en les déracinant. Ainsi, l’acide formique qui est absorbé par les verrues, favorise la disparition de celles-ci.

L’application de l’acide formique est facile, rapide et indolore. La solution verrucide est appliquée sur la zone à traiter sans déborder la peau saine, une fois par semaine jusqu’à la disparition de la verrue, à l’aide d’un coton-tige ou d’un stylo applicateur. La durée du traitement est de 5 à 15 applications en fonction du nombre et de la taille des verrues. L’utilisation de l’acide formique requiert un avis médical pour une application chez les enfants de moins de 4 ans et une extrême prudence chez les sujets diabétiques en évitant les peaux lésées liées au diabète.

Eu égard à l’action corrosive de l’acide formique, des sensations douloureuses, des lésions de peau peuvent survenir lorsque le produit est appliqué sur la peau saine environnante. Un dosage excessif peut provoquer une rougeur, une sensibilité, une plaie, une douleur.

  • Cantharidine

La cantharidine est un acide qui est utilisé dans le cadre du traitement contre les verrues plantaires multiples, de petite ou de moyenne taille. Elle génère une brûlure chimique de la verrue. Elle agit en induisant, au niveau du site de la verrue, une réaction inflammatoire, plusieurs heures plus tard, avec l’apparition d’une ampoule, parfois douloureuse, qui soulève l’excroissance de peau. Ainsi, la peau, tout comme la verrue se décolle de l’épiderme. Ainsi, la cantharidine provoque la formation d’une ampoule qui exfolie les couches superficielles de la peau afin de détacher le virus. L’action vésicante de la cantharidine favorise, ainsi, l’élimination des verrues sans laisser de cicatrices permanentes.

L’application de la cantharidine n’est pas douloureuse, mais peut être toxique. C’est pourquoi, elle est préférablement réalisée par un médecin. Généralement, 1 à 3 traitements sont requis. Le produit est appliqué à l’aide d’un coton-tige ou d’un applicateur pointu. Lorsque le produit sèche, un ruban adhésif de plastique non-poreux est disposé sur la zone traitée. L’application de la cantharidine peut provoquer un picotement, des démangeaisons, une brûlure, une sensibilité extrême au niveau du site d’application.

  • Bléomycine

Traces dans le sableLa bléomycine est un produit chimique qui est utilisé dans le cadre du traitement contre les verrues plantaires. C’est un agent néoplasique qui arrête la synthèse d’ARN dans les cellules. Il est requis en présence des verrues récalcitrantes à la cryothérapie et aux produits kératolytiques. Aussi, il est bien indiqué dans les cas les plus graves, contre les verrues rebelles ou de grosses tailles (de plus de 1 cm). Il provoque l’arrêt de la prolifération cellulaire ou empêche les cellules de se multiplier en bloquant directement la synthèse d’ADN. La croissance et la réplication cellulaire sont, ainsi, inhibées. La bléomycine permet de traiter efficacement et rapidement les verrues plantaires en arrêtant la reproduction cellulaire virale et en favorisant la destruction des verrues.

Ce traitement particulièrement douloureux consiste à administrer par le biais d’une injection sous-cutanée dans la verrue, des quantités infinitésimales de sulfate de bléomycine, à l’aide d’une seringue sans aiguille ou un dermo-jet (un injecteur à pression). Ainsi, les injections réalisées par un médecin, sont effectuées localement sous pression dans la lésion. Deux à trois jours plus tard, une nécrose du tissu verruqueux apparaît. Généralement, un ou deux traitements sont requis.

L’administration de sulfate de bléomycine est contre-indiquée chez les femmes et les femmes enceintes. En plus des sensations douloureuses au point d’injection, la bléomycine peut être à l’origine d’une destruction localisée de la peau ou d’une plaie de pression.

Traitements physiques

Plusieurs méthodes physiques permettent de traiter efficacement les verrues plantaires. Elles consistent à éliminer ou à détruire les excroissances par une action ou un agent physique en faisant appel à la cryothérapie, au laser à gaz carbonique ou à colorant pulsé. Associées à des sensations douloureuses plus ou moins importantes, elles requièrent, quelquefois, une anesthésie.

  • Cryothérapie

Verrue sur le piedLa cryothérapie consiste à geler les verrues plantaires par le froid à l’aide d’azote liquide. Ce traitement contre les verrues plantaires par le froid à visée thérapeutique, s’effectue par le biais d’un liquide cryogénique. Il permet d’éliminer, efficacement, les verrues plantaires. L’azote, avec un point d’ébullition pouvant atteindre moins 196°C, brûle les cellules infectées. Ce liquide cryogénique est appliqué directement sur les excroissances jusqu’au blanchiment des lésions ou jusqu’à ce que la peau gèle durant quelques secondes. En gelant, elle forme une ampoule et provoque le décollement de la verrue de son socle conjonctif. Ainsi, plus tard, la verrue qui est ainsi détachée du derme, finit par tomber.

L’application de l’azote se déroule dans un cabinet et est réalisée par un médecin. Un seul traitement est généralement suffisant pour éliminer les verrues. Dans certains cas, ce sont 2 à 5 séances de traitement contre les verrues plantaires qui sont requis avec 2 ou 3 semaines d’intervalles. Mais, il existe également des dispositifs de cryothérapie à domicile, encore plus faciles à utiliser avec une excellente efficacité pour les verrues de petites tailles.

La cryothérapie s’avère douloureuse, mais ces sensations douloureuses peuvent être atténuées grâce à une anesthésie locale qui est appliquée une heure avant la réalisation de ce traitement contre les verrues plantaires. Les adultes supportent mieux ces douleurs, contrairement, aux enfants. Ainsi, les effets secondaires les plus fréquents sont les douleurs mais également les sensations de brûlure et les ulcérations.

  • Traitement au laser

Ce traitement est très précis et n’affecte pas les tissus sains. Il est, également, rapide et efficace. Il existe plusieurs types de traitement au laser, entre autres, le laser à gaz carbonique et le laser à colorant pulsé.

Laser à gaz carbonique

Contre les verrues plantaires particulièrement résistantes, de grandes tailles et multiples, le laser CO2 est bien indiqué. Le traitement contre les verrues plantaires par le biais du laser s’avère efficace contre les excroissances présentes depuis un long moment ou en cas d’échec des traitements initiés (notamment la cryothérapie à l’azote liquide, les produits à base d’acide salicylique). Le laser CO2 agit en profondeur en détruisant les verrues plantaires, grâce à un rayon laser. En effet, le laser CO2 détruit ou pulvérise les verrues plantaires en les vaporisant. Le traitement contre les verrues plantaires par le biais de laser CO2 est une solution radicale qui est utilisé en dernier recours, en vue d’éliminer le virus. Cette intervention difficile et douloureuse requiert une anesthésie locale. Elle n’induit aucun saignement, mais elle peut laisser une cicatrice.

Laser à colorant pulsé

Le traitement contre les verrues plantaires par le biais d’un laser à colorant pulsé est efficace et indolore. Il est indiqué en présence des verrues qui résistent aux traitements habituels (verrues plantaires récalcitrantes). Le laser cible l’hémoglobine qui est à la base des verrues et favorise, ainsi, le réchauffement intense des vaisseaux dermiques. En cautérisant ces vaisseaux sanguins qui irriguent la verrue plantaire, cette méthode contribue de façon indirecte à la destruction des verrues. Le laser à colorant pulsé coagule les vaisseaux sous-jacents et asphyxie les verrues. Celles-ci disparaissent plus tard après plusieurs séances, généralement deux à six, avec des intervalles de temps de 3 à 4 semaines.

Traitements naturels des verrues plantaires

Des plantes constituent des alternatives naturelles aux autres traitements contre les verrues plantaires qui s’avèrent agressifs. Grâce aux substances qu’elles renferment, elles développent des activités verrucides. Les plantes couramment utilisées pour soigner les verrues sont, entre autres, la chélidoine, l’ail et l’arbre à thé.

  • Chélidoine

ChélidoineLa chélidoine est une plante qui est désignée sous plusieurs noms : l’herbe aux boucs, l’herbe de Sainte-Claire ou parfois l’herbe aux verrues. Caractérisée par de belles fleurs jaunes, des feuilles dentelées et un suc jaune-orangé qui s’écoule lorsque la tige est brisée, la chélidoine est une plante qui permet de soigner les verrues plantes. C’est un remède efficace contre ces excroissances de peau d’origine virale.

Le suc jaune-orange est un alcaloïde qui se distingue par des propriétés efficaces contre les verrues. Il renferme une substance appelée la coptisine qui inhibe la réplication du virus responsable des verrues. Le suc possède donc des propriétés antimycotiques.

Dans le cadre du traitement contre les verrues plantaires, la tige (de préférence au début de la floraison) est brisée, puis pressée dans le but de faciliter l’écoulement du suc. Ce suc est déposé sur les verrues plantaires, à raison d’une ou deux gouttes, plusieurs fois par jour (deux à trois fois par jour). Cette application doit être effectuée régulièrement jusqu’au retour d’une peau normale. Au cours du traitement, l’excroissance cutanée commence à noircir et à perdre sa racine ; elle meurt et finir par tomber. Ainsi, la chélidoine permet de se débarrasser des verrues.

Par ailleurs, le suc contient des alcaloïdes (la chélidonine, la sanguinarine, la berbérine, etc.) qui irritent les muqueuses. Il est, également, très corrosif, c’est pourquoi, lors de l’application, il faut éviter les débordements ou protéger les tissus sains autour de l’excroissance cutanée. Les autres précautions d’emploi requièrent un lavage des mains après chaque application du suc afin d’éviter d’éventuels risque de toxicité.

  • Ail

AilL’ail est une plante potagère dotée de bulbes ou têtes d’ail qui sont formées de plusieurs gousses. Détachables des bulbes et généralement recouvertes de pellicules blanches ou rosées, les gousses d’ail, également, appelées bulbilles ou caïeux, sont caractérisées par une odeur et un goût particulièrement forts. Ainsi, elles sont utilisées en cuisine comme condiment dans diverses recettes. Elles se distinguent, également, par de nombreuses vertus médicinales.

L’ail contient plusieurs substances qui lui confèrent des propriétés médicinales. L’allicine, l’ingrédient actif de l’ail, est dotée de propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales qui permettent de combattre efficacement plusieurs agents pathogènes.

Ces propriétés antivirales s’avèrent utiles contre les verrues plantaires provoquées par le virus papillome humain. Ainsi, l’ail est utilisé dans le cadre du traitement contre les verrues plantaires. Il constitue, d’ailleurs, un remède efficace qui permet d’enlever une verrue sous le pied. Il développe des activités décapantes qui s’attaquent également aux verrues et induisent la formation de cloques qui finissent par se détacher, avec les verrues qui disparaissent ainsi.

La teneur de l’ail en allicine est donc bénéfique pour ceux qui sont affectés par des excroissances cutanées sur et sous les pieds. Pour ce faire, ces derniers devront hacher finement une gousse d’ail et l’appliquer sur la verrue plantaire, tout en la maintenant avec un pansement. Il s’agit d’effectuer une application quotidienne jusqu’à ce que la peau redevienne normale. Généralement, le sujet est guéri après deux à trois semaines. En tout état de cause, il est important de continuer de se soigner avec l’ail jusqu’à ce que les verrues disparaissent complètement.

L’ail est utilisé cru dans le cadre du traitement contre les verrues plantaires. L’ail frais écrasé peut être étalé quotidiennement sur les excroissances cutanées jusqu’à ce qu’elles se détachent. Il peut être coupé en deux, avant de l’appliquer sur les verrues et en recouvrant ces morceaux avec un pansement. Un autre mode d’administration consiste à écraser une gousse, puis, de l’appliquer durant quelques minutes sur les excroissances cutanées. Il est également possible d’utiliser l’huile d’ail et de l’enduire sur les verrues.

L’ail écrasé peut être associé à l’argile verte qui possède des propriétés assainissantes et cicatrisantes, en vue d’une application quotidienne. Il est préférable de laisser cette application sur les pieds toute la nuit en la couvrant avec un pansement.

Avant toute application, il est important de nettoyer la zone à traiter avec de l’eau et du savon et de la laisser sécher convenablement. L’ail peut brûler la peau ou attaquer la peau saine autour de la verrue. Mieux vaut, alors, protéger la peau avec la vaseline ou du vernis à ongle transparent. Aussi, il est important de bien se laver les mains avant et après chaque application.

  • Arbre à thé

Arbre à théOriginaire de l’Australie, avec pour nom scientifique latin, Melaleuca Alternifolia, l’arbre à thé est un remède efficace contre les verrues. Pour traiter ces excroissances, on extrait des feuilles et des tiges, une huile essentielle qui possède diverses vertus médicinales. Elle est dotée de propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales qui permettent de combattre diverses infections provoquées par des germes pathogènes.

Siégeant sur la face plantaire, les verrues plantaires sont des affections cutanées provoquées par un virus (le virus du papillome humain-VPH) contre lequel les vertus antivirales de l’huile essentielle de l’arbre à thé s’avèrent utiles.

Ainsi, ce remède est actif contre ce virus, tout en renforçant les défenses immunitaires. Il renferme des composants, notamment, de multiples terpènes, qui suppriment l’activité des virus et renforcent l’action des phénols contre les virus. Ces composants perturbent la vie et les processus de reproduction du virus. En combattant, ainsi, le virus, cette huile essentielle permet de sécher les verrues et de les éliminer progressivement. Par ailleurs, elle favorise la croissance de nouvelles cellules cutanées et contribue à la reconstruction de l’épiderme endommagé. Les propriétés antiseptiques et cicatrisantes de l’huile essentielle, permettent également de limiter la réapparition des verrues plantaires causées par des micro-organismes pathogènes qui pénètrent, parfois, dans l’organisme à travers les plaies.

Pour le traitement contre les verrues plantaires, l’huile essentielle pure de l’arbre à thé est appliquée directement sur la verrue, 3 fois par jour, à l’aide d’un coton-tige. Ce processus doit être renouvelé jusqu’à ce que les verrues disparaissent. La durée du traitement contre les verrues plantaires par le biais de l’huile essentielle de l’arbre à thé est variable d’un individu à un autre et dépend également du nombre et de la taille des excroissances cutanées.

Il faut laver la zone à traiter et la sécher convenablement avant d’appliquer l’huile essentielle. Aussi, pour éviter la contamination d’une autre partie du corps, les mains doivent être lavées après chaque application.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *