Mycose des pieds : quels sont les facteurs favorisant son apparition ?

Aussi connu sous le nom de « Pied d’athlète », la mycose des pieds est une maladie dermatologique très courante en France, qui s’attaque souvent aux orteils et aux ongles. On estime d’ailleurs à 30% le nombre de personnes atteintes d’une mycose des ongles. Il s’agit en réalité d’une infection dont l’acteur est un champignon microscopique, qui se développe dans des conditions d’humidité et qui se transmet très facilement. On remarque par ailleurs que cette maladie est plus présente chez les personnes âgées. Qu’est-ce qui alors favorise le développement d’une telle infection ? Comment procéder pour s’en débarrasser définitivement?

Qu’est-ce qu’une mycose des pieds ?

La mycose de pieds est une pathologie causée par le dermatophyte, un minuscule champignon qui se multiplie dans des conditions de chaleur et d’humidité. Cet hôte dont la forme ressemble plus à des filaments, se loge dans des zones du pied pouvant lui permettre de facilement se multiplier, en l’occurrence le 4ème et le 5ème orteil, mais aussi au niveau des ongles.

Les symptômes de la mycose des pieds sont assez faciles à identifier. En général, cette pathologie entraine :

  • des démangeaisons et des brûlures aux pieds, en particulier entre les orteils (surtout le 4ème et le 5ème).
  • Des coupures insistantes et très gênantes
  • Une odeur nauséeuse émanant des pieds
  • Epaississement, décollement et décoloration de l’ongle infecté

Lorsque l’infection se trouve à un stade avancé, c’est toute la surface et les côtés des pieds qui présentent des rougeurs, avec une peau desquamée.

Pieds de femme

Les facteurs favorisant la mycose des pieds

Ayant juste besoin d’un environnement chaud et humide pour se développer, la mycose ne demande que peu d’opportunité pour se faire remarquer. Autrement dit, les facteurs jouant en sa faveur son bien nombreux. On note principalement :

  • L’environnement : si vous résidez dans un environnement humide, vous allez devoir faire très attention et surveiller votre hygiène, car l’humidité est la condition idéale pour ce champignon. Il pourra sans difficulté trouver de la chaleur au niveau de vos orteils.
  • La déchirure des ongles ou l’habitude d’entretenir les ongles de façon exagérée : contrairement à ce que vous pouvez penser, un excès d’entretien de vos ongles en faisant recours à des mesures agressives et ce, de manière récurrente, augmente vos chances d’être victime d’une mycose des pieds.
  • Certaines maladies : il y a en effet des maladies qui favorisent l’installation de cette infection. Il s’agit entre autres du VIH, du diabète, du syndrome de Cushing, de l’obésité ou encore des maladies vasculaires, sans être exhaustif. Pour résumer, il s’agit des maladies susceptibles d’affaiblir votre système immunitaire, permettant ainsi à d’autres agents pathogènes comme le champignon responsable de la mycose de s’installer.
  • Certains lieux publics : à ce niveau, c’est plus le contact direct ou indirect avec une personne infectée qui vous met en danger. Par exemple, dans un sauna vous risquez de vous retrouver pieds nus ou d’utiliser une serviette qui aurait pu être au contact d’une personne déjà contaminée. Soyez donc vigilant car la mycose est extrêmement contagieuse.
  • Vos proches : le degré de contagions étant très élevé, vous n’êtes pas forcement en sécurité chez vous. Dans l’éventualité qu’une personne vivant avec vous l’ait contracté, vous êtes encore plus exposé aux risques.
  • Activités sportives et marches : les activités sportives en soi ne sont pas mauvaises, ce sont surtout les chaussures qui constituent le problème. Il n’est pas rare de constater de la macération dans les chaussures que l’on utilise pour le sport, ce qui constitue une très bonne condition d’infection. Un entretien rigoureux de ses chaussures de sport s’impose donc.
  • Microtraumatisme des ongles ou orteils qui s’entremêlent : cette situation est plus remarquable chez les personnes âgées.
  • Ingérence de corticoïde : le fait de prendre du corticoïde favorise l’apparition de plusieurs infections dont la mycose de pieds.

Mycose des pieds : comment y remédier ?

Le traitement de la mycose des pieds peut se faire sans complexité, mais tout dépend de la gravité ou du stade d’évolution de l’infection. Le traitement peut aller d’une simple application locale à une intervention chirurgicale.

Lorsque l’infection est à ses débuts, un traitement à l’aide d’un antimycosique topique devrait faire l’affaire. Il y en a de différents types à savoir les crèmes, les pommades, les sprays et bien d’autres. Il faut reconnaitre que les traitements antimycosiques sont bien efficaces et agissent directement sur le champignon responsable de l’infection.

Pour les cas évolués ou ceux dont les précédents traitements n’ont pas donné gain de cause, une opération chirurgicale peut s’avérer nécessaire, afin de retirer l’ongle malade. Il n’est pas exclu non plus qu’un traitement par voie orale soit administré dans ces cas de figure. En France, la terbinafine ou Lamisil est l’un des traitements les plus utilisés. Chez les enfants, la Griséfuline est très sollicitée, le précédent n’étant pas autorisé aux moins de deux ans.

Pour les personnes touché souffrant déjà d’une maladie (diabète, sida et autres), la meilleure solution est de consulter votre médecin afin de trouver le meilleur traitement.

Privilégiez les chaussures ouvertes

Prévenir la mycose des pieds

S’il est vrai que les traitements sont efficaces, il est préférable d’éviter cette infection en adoptant une attitude préventive. Voici donc quelques conseils pour tenir les champignons aussi loin que possible :

  • Maintenez vos pieds dans une hygiène exemplaire pour ne pas permettre aux champignons d’y trouver refuge. C’est le conseil le plus important de tous.
  • Portez des tongs ou chaussures de bain dans les lieux comme la piscine, le vestiaire et autres. Evitez surtout d’y être pieds nus.
  • Changez régulièrement de chaussures, notamment celles de sport et assurez-vous qu’elles soient toujours propres et exemptes de macération (toujours une question d’hygiène).
  • Veillez à ce que vos pieds soient toujours secs et à l’air libre. Mettez des sandales le plus souvent possible et enlevez les chaussures dès que vous rentrez.
  • Il est aussi important que vos serviettes, chaussettes et toute autre chose que vous utilisez pour votre corps soit toujours propre. Il ne faut surtout pas les partager avec une tierce personne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *