Kératoses actiniques

Également dénommées kératoses solaires, les kératoses actiniques sont des taches colorées, des excroissances écailleuses et rugueuses qui se développent sur les parties du corps intensément exposées à de la lumière ultraviolette artificielle ou aux rayons ultraviolets du soleil. Les personnes atteintes ont rarement une kératose actinique solitaire. De plus, les spécialistes précisent qu’un individu ayant ces lésions est susceptible d’en avoir encore, de façon régulière au cours de sa vie. C’est pourquoi, il est lui recommandé de consulter un dermatologue. Considérés comme précancéreux, les kératoses actiniques non traitées à temps peuvent évoluer vers un type de cancer de la peau appelé carcinome épidermoïde cutanée.

Causes et facteurs de risques

  • Exposition au soleil

Gare aux ultravioletsL’exposition chronique au soleil est à l’origine de presque toutes les kératoses actiniques. Les dommages causés par le soleil à la peau sont cumulatifs, si bien qu’une brève période d’exposition au rayonnement solaire compte. On note aussi que 70 à 80% des rayons ultraviolets (UV) du soleil peuvent passer à travers les nuages. Ces rayons nuisibles peuvent également interagir avec de la neige, du sable et d’autres surfaces réfléchissantes pour donner une exposition supplémentaire. Plus vous passez du temps au soleil au cours des années, plus vos chances de développer un ou plusieurs kératoses actiniques augmente. Les travailleurs de plein air et les personnes âgées courent un risque plus accru.

Par ailleurs les hommes sont les plus touchés car ils ont tendance à passer plus de temps au soleil et à utiliser moins de protection solaire que les femmes. Bien que certains adolescents soient touchés, les kératoses actiniques sont beaucoup plus fréquentes chez les personnes de plus de 50 ans. Certains experts pensent que presque tous les plus de 80 ans ont des kératoses actiniques.

L’exposition au soleil du lieu de résidence est aussi à considérer : plus vous vivez proche de l’équateur, plus vous risquez d’avoir des kératoses actiniques.

  • Autres causes

Le rayonnement ultraviolet délivré par les lampes dans un salon de bronzage peut être encore plus concentré et dangereux que le soleil, de sorte que les dermatologues mettent en garde contre le bronzage d’intérieur.

Parfois, les kératoses actiniques peuvent également être causées par une exposition étendue ou prolongée aux rayons X ou à un certain nombre de produits chimiques industriels.

  • Facteurs de risque

Les personnes ayant une peau blanche, des taches de rousseur, des cheveux roux ou blonds et des yeux gris, verts ou bleus sont les plus vulnérables aux dommages causés par le soleil. Ils ont une forte probabilité de développer des kératoses actiniques si elles passent beaucoup de temps au soleil et vivent assez longtemps.

Les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies par le sida, la chimiothérapie du cancer, la transplantation d’organes ou d’autres facteurs sont moins capables de lutter contre les effets des rayonnements ultraviolets et donc plus susceptibles de développer des kératoses actiniques. A noter aussi qu’une exposition intense nuit au système immunitaire, ce qui réduit la capacité de celui-ci à réparer les dommages aux UV.

Symptômes

Kératoses actiniques sur le crâneLes symptômes et les signes des kératoses actiniques comprennent :

  • Des brûlures et des démangeaisons dans la zone atteinte ;
  • Des croissances cutanées sèches, rugueuses ou écailleuses qui, habituellement, ont moins de 1 pouce (environ 2,54 cm) de diamètre ;
  • Des bosses, des croissances légèrement levées ou des taches plates sur la couche supérieure de la peau ;
  • Dans certains cas, une surface dure, en forme de verrue ;
  • La coloration des kératoses actiniques est aussi variée que le rouge, le rose et le marron.

Les kératoses actiniques se retrouvent principalement sur les zones exposées au soleil, comme le visage, les lèvres, les oreilles, les mains, les avant-bras, le cuir chevelu et le cou.

Traitements

Les kératoses actiniques sont habituellement vite éliminées car elles sont inconfortables, disgracieuses ou en raison du risque de développer un cancer de la peau qui leur est associé.

Le traitement d’une kératose actinique nécessite l’élimination des cellules cutanées endommagées. L’épiderme se régénère à partir de kératinocytes folliculaires ou environnants qui ont échappé aux dommages causés par le soleil.

Les kératoses actiniques tendues, épaissies, ulcéreuses ou dilatées doivent être traitées de manière agressive. Les kératoses plates asymptomatiques peuvent ne pas nécessiter de traitement actif mais doivent être mises sous observation.

Traitements physiques

Les traitements physiques sont utilisés pour détruire les kératoses individuelles qui sont généralement symptomatiques ou ont une surface dure et épaisse. Les lésions peuvent se reproduire dans le temps, auquel cas elles peuvent être retirées par la même méthode ou par une méthode différente.
Cryothérapie à base d’azote liquide

Une pulvérisation d’azote liquide est nécessaire pour assurer une profondeur et une durée de congélation adéquates. Cela varie en fonction de la localisation, de la largeur et de l’épaisseur de la lésion. La guérison varie de 5-10 jours sur le visage, 3-4 semaines sur les mains, et 6 semaines ou plus sur les jambes. Un gel léger pour une kératose actinique superficielle ne laisse généralement aucune trace, mais des temps de congélation plus long entraînent une hypopigmentation ou une cicatrice.

Rasage, brûlure et curetage

Le rasage, la brûlure et le curetage (raclage avec un instrument pointu) peuvent être nécessaires pour éliminer une cornée cutanée ou une kératose actinique hypertrophique. La guérison de la plaie prend plusieurs semaines ou plus, selon le site du corps. Un spécimen est envoyé pour examen pathologique.
Excision

L’excision garantit que la kératose actinique a été complètement éliminée. La plaie chirurgicale est suturée et les sutures sont retirées après quelques jours, le temps dépend de la taille et de l’emplacement de la lésion. La procédure laisse une cicatrice permanente.

Traitements sur le terrain

Gare aux ultravioletsLes crèmes sont utilisées pour traiter les zones de peau endommagées par soleil et les kératoses actiniques plates, parfois après la réalisation de traitements physiques. Les traitements sur le terrain sont les plus efficaces sur la peau du visage. Le prétraitement avec les kératolytiques (comme la crème d’urée, l’onguent d’acide salicylique ou le rétinoïde topique) et un nettoyage minutieux de la peau améliorent les taux de réponse. Les résultats sont variables et le traitement peut nécessiter une répétition, de temps en temps. À l’exception du gel de diclofenac, les traitements de terrain entraînent des réactions inflammatoires locales telles que des rougeurs et des ampoules pendant une durée variable.
Le diclofénac est plus souvent utilisé comme anti-inflammatoire. Appliqué en gel deux fois par jour pendant 3 mois, il est assez bien toléré dans le traitement des kératoses actiniques, mais moins efficace que les autres options qui suivent :

  • La crème Imiquimod est un modificateur de réponse immunitaire. Elle est appliquée 2 ou 3 fois par semaine pendant 4 à 16 semaines.
  • La crème 5-Fluorouracile qui contient un agent cytotoxique, est appliquée une ou deux fois par jour pendant 2 à 8 semaines. Elle est parfois combinée avec de l’acide salicylique. Son effet peut être renforcé par la pommade de calcipotriol.
  • Le gel Ingenol Mebutate est efficace après seulement 2 ou 3 applications.
  • La thérapie photodynamique (PDT) implique l’application d’un photosensibilisateur (un produit chimique de porphyrine tel que l’acide méthylaminolevulanique) dans la zone affectée avant de l’exposer à une source de lumière visible.

Traitement préventif des kératoses actiniques

Les kératoses actiniques peuvent être évitées par une protection solaire stricte. Mais si elles sont déjà présentes, ces kératoses peuvent être réduites avec un écran solaire à large spectre à facteur de protection solaire élevé appliqué au moins quotidiennement aux zones touchées, et ce, toute l’année. Le nombre et la gravité des kératoses actiniques peuvent également être réduits en prenant 500 mg de nicotinamide (vitamine B3) deux fois par jour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.