Eczéma

La dermatite ou eczéma est une maladie de la peau associée à une sécheresse cutanée, des fortes démangeaisons, et couramment, à des lésions rouges et suintantes. C’est une dermatose prurigineuse caractérisée par des éruptions cutanées. Elle affecte les couches supérieures de la peau sur un mode inflammatoire et récurrent avec des symptômes marqués, entre autres, par une irritation et une rougeur de la peau. Aussi, cette dermatite affecte les nourrissons, mais également les enfants et les adultes, sous plusieurs formes, les plus courantes sont, l’eczéma atopique et l’eczéma de contact. Les facteurs à l’origine du déclenchement de cette pathologie inflammatoire diffèrent selon les formes et les individus. Le traitement médical tient compte de ces facteurs et du type d’eczéma, en ayant recours dans la majorité des cas, à des corticostéroïdes ou des immunomodulateurs en vue de réduire l’inflammation.

Causes

Eczéma sur les mainsLes causes exactes de l’eczéma ne sont pas parfaitement élucidées, en revanche, le mécanisme explicatif ou les facteurs susceptibles de favoriser l’apparition de cette pathologie inflammatoire de la peau, sont bien connus.

En effet, les cellules saines de la peau sont constituées d’eau, formant une barrière protectrice contre les agressions extérieures et les infections. Les matières grasses et le sébum permettent de conserver l’humidité et de limiter les pertes en eau, grâce au film hydrolipidique. Ce film protecteur constitué d’eau et de sébum, agissant comme une barrière protectrice, retient l’eau à l’intérieur de la peau et empêche le dessèchement.

Chez les sujets affectés par l’eczéma, la peau ne produit pas suffisamment de matières grasses et de sébum pour permettre à celle-ci (la peau) de conserver l’eau. La peau n’est plus suffisamment remplie d’eau, ne constitue plus une barrière protectrice contre les agressions. L’absence d’humidité dans les couches profondes de la peau, permet aux bactéries et aux irritants de pénétrer plus facilement. Ce dysfonctionnement favorise le dessèchement de la peau qui s’irrite, se fissure et s’enflamme facilement, favorisant le déclenchement des crises d’eczéma.

Ainsi, la peau peut s’enflammer au contact de certains produits irritants (produits cosmétiques, de nettoyage, parfums, déodorants…) ou de certaines substances considérées comme étant des allergènes. Ces facteurs déclenchants peuvent être les poils et squames d’animaux, les acariens, les pollens, certains aliments (œuf, lait, blé, soja, produits de mer …). L’eczéma de contact peut survenir à la suite d’un contact, d’une manipulation d’une substance allergisante.

Certains eczémas ne se manifestent qu’avec l’air sec, le froid, le soleil. En dehors de ces facteurs environnementaux au nombre desquels figurent les changements de saison ou météorologiques, un sujet peut développer un eczéma sous l’effet du stress, des problèmes immunologiques (le système immunitaire réagit de façon excessive en présence des choses qui, généralement, ne sont pas nuisible pour l’organisme) ou de facteurs génétiques. Certaines personnes sont davantage prédisposées compte tenu de leur hérédité. L’eczéma atopique est d’origine génétique.

Symptômes

Jolie main à la plageLes signes cliniques spécifiques sont dominés par une sécheresse de la peau, une irritation, des démangeaisons cutanées intenses et une inflammation qui est marquée par une rougeur, une chaleur et un gonflement. Cette éruption cutanée rouge est, parfois, gonflée et génère des démangeaisons au niveau de la peau. L’aspect suintant et croûteux de la peau provient de la présence des vésicules qui contiennent du liquide et se rompent fréquemment. Ainsi, ces plaques rouges qui démangent intensément peuvent non seulement suinter, mais également s’écailler, former des croûtes plus ou moins épaisses ou se durcir. Les principaux symptômes de l’eczéma sont également marqués par la présence de squames qui sont des flocons de peau qui se détachent.

Cette pathologie inflammatoire peut survenir de manière aigüe ou chronique avec des symptômes qui peuvent s’aggraver au cours des poussées de durée variable, qui peuvent être entrecoupées par des périodes d’accalmie ou de rémission.

Ces symptômes sont souvent présents au niveau des mains, des chevilles, des coudes et des genoux, mais peuvent éventuellement se manifester ailleurs sur le corps. L’étendue de la zone affectée et les signes cliniques permettent de distinguer plusieurs types d’eczéma :

  • Eczéma atopique

C’est un eczéma chronique d’origine génétique caractérisé par une alternance des périodes de poussées et d’accalmie. Ces poussées débutent par une rougeur cutanée qui démange, puis apparaissent des surélévations qui deviennent des vésicules qui se rompent et laissent couler un liquide, favorisant un suintement à la surface de la peau. Des croûtes apparaissent, également, sur les vésicules.

Chez le nourrisson, ces lésions apparaissent, principalement, au niveau du visage (front, joue, menton). Le cou, les plis du coude, les poignets et l’arrière des genoux constituent les principales zones de localisation chez les enfants. Les zones de prédilection, chez l’adulte, sont le visage et le cou avec parfois une atteinte généralisée lorsque cette pathologie inflammatoire est persistante.

  • Eczéma de contact

D’origine allergique, il survient après un contact avec un allergène. La réaction inflammatoire se manifeste plusieurs jours après l’exposition aux substances allergènes ou irritantes. La peau s’enflamme avec une manifestation cutanée qui rend la peau rouge. Elle peut s’enfler avec des boutons rouges et des vésicules pleines d’un liquide clair. Plus tard, la peau se fissure, desquame. Ces manifestations cutanées sont associées à des fortes démangeaisons.

Traitements

EczémaLa prise en charge médicale dépend du type d’eczéma et / ou des facteurs à l’origine des manifestations cliniques. Mais, pour la plupart des eczémas, le traitement inclut l’administration d’anti-inflammatoires topiques, d’antibiotiques et d’antihistaminiques ou le recours à la photothérapie.

  • Anti-inflammatoires topiques

Les inflammatoires topiques, notamment les corticostéroïdes topiques et les immunomodulateurs topiques, sont prescrits en vue de réduire l’inflammation et les démangeaisons. Ils sont efficaces en présence des poussées d’eczéma. Lorsque les symptômes sont graves, des corticostéroïdes oraux peuvent être administrés aux patients. Les antibiotiques doivent être utilisés en se conformant aux directives du médecin traitant.

  • Antibiotiques

Les antibiotiques, à savoir, des crèmes ou des onguents antibiotiques topiques, sont préconisés en présence d’une infection secondaire ou d’une surinfection. Ils sont efficaces en présence d’un eczéma infecté ou lorsqu’une infection bactérienne s’attaque à une plaque d’eczéma. Ces antibiotiques peuvent contenir la mupirocine ou l’acide fusidique en vue d’enrayer l’infection bactérienne.

  • Antihistaminiques

L’eczéma provoque des démangeaisons qui poussent le sujet à se gratter. Ce grattage aggrave l’inflammation de la peau ; la peau s’enflamme et devient rougeâtre, ce qui amplifie le prurit et induit le cycle grattage-démangeaison qui rend le sommeil difficile ou peut même l’empêcher lors des crises éruptives nocturnes. Les antihistaminiques permettent de soulager les démangeaisons et de favoriser le sommeil.

  • Photothérapie

La photothérapie consiste à traiter l’eczéma en ayant recours aux rayons ultra-violets A ou B. Elle s’avère efficace en présence d’un eczéma chronique ou d’un eczéma modéré à sévère.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.