Les crèmes solaires représentent-elles un danger pour la santé des enfants ?

La protection contre les coups de soleil est la meilleure des précautions pour protéger les enfants lors d’une activité de plein air. En effet, les dommages causés par les rayons ultraviolets sont particulièrement nocifs pour les plus jeunes. D’autant que l’exposition aux UV A et B constitue la première cause du cancer de la peau chez les jeunes comme chez les adultes. Une raison de plus de protéger bébé ou son aîné contre les actions néfastes du soleil. Mais encore faut-il bien choisir le type de crème solaire adapté à son enfant car les différents produits disponibles sur le marché ne se valent pas tous.

Les composants de crème solaire à proscrire

Il faut savoir que la plupart des crèmes solaires « spécial enfant » n’apportent pas plus de garantie que les crèmes standards, selon une étude de l’UFC-Que Choisir et contrairement à ce qu’on peut lire sur certains blogs beauté. Pour bien choisir un écran solaire pour son enfant, il vaut donc mieux éviter à tout prix les principes actifs susceptibles de mettre en danger sa santé.

Les crèmes solaires sont-elles sûres pour les enfants ?

L’oxybenzone et les autres produits chimiques qui perturbent le système endocrinien

Présent dans 80% des crèmes solaires classiques, le composant chimique oxybenzone procure une protection anti UV, souvent en association avec l’homosalate, l’octisalate, l’avobenzone et l’octinoxate. Pourtant, ces produits chimiques sont considérés comme des perturbateurs du système hormonal ou endocrinien : l’oxybenzone a même obtenu la note la plus élevée sur l’échelle du risque duGroupe de travail sur la protection de l’environnement.

Le rétinol ou le palmitate de rétinyle

Cette forme de vitamine A est souvent ajoutée aux crèmes solaires pour sa prétendue action anti-âge ; mais elle peut en réalité accélérer l’apparition de tumeurs et de lésions cutanées sur la peau exposée au soleil. Évitez donc à tout prix les crèmes solaires pour enfant, souvent affabulés de la mention « anti-âge »ou « antirides ».

Les nanoparticules en aérosol ou en poudre

Nous sommes souvent tentés de vaporiser le visage de notre enfant à l’aide d’un aérosol. Toutefois, ces produits volatils constituent un danger pour la santé en raison des risques d’inhalation. Ils contiennent généralement de l’oxyde de zinc et du dioxyde de titane. Les nanoparticules de 100 mm peuvent, cependant, être transmises dans les poumons et endommager les organes de l’enfant.

Les crèmes protègent des effets néfastes du soleil

Les écrans solaires anti-insectes

Il peut vous sembler une bonne idée d’associer un insectifuge et un écran solaire dans un seul produit. Mais certains risques ne sont pas à négliger pour éviter leur danger sur la santé de votre enfant. Le principal composé anti-insectes est le DEET, un insecticide pouvant provoquer l’irritation des yeux, des éruptions cutanées et même des lésions neurologiques, notamment chez les tout-petits. De plus, le DEET peut réduire à 30% l’efficacité des écrans solaires, tandis que les écrans solaires augmentent l’absorption de l’insecticide par la peau, ce qui multiplie les risques de la toxicité. Une meilleure alternative serait d’utiliser un insecticide naturel et fait-maison en association avec un écran solaire également fait-maison.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.